in

Solutions complémentaires pour votre VPS ou votre serveur dédié

VPS ou votre serveur dédié

Le secteur de l’hébergement web étant très concurrentiel, les fournisseurs d’hébergement vont au-delà pour fournir à leurs clients une solution complète qui comprend tout ce dont ils ont besoin pour construire et gérer leurs projets en ligne. Cependant, les clients ont souvent des besoins spécifiques, ce qui entraîne l’apparition de différents modules complémentaires. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de gérer son propre serveur web.

Aujourd’hui, nous allons aborder les différents types d’add-ons qui accompagnent l’hébergement VPS ou les serveurs dédiés, ce qu’ils font et comment ils peuvent bénéficier à votre projet.

Une fois que vous aurez installé le système d’exploitation et terminé la configuration initiale de votre serveur, vous utiliserez de nombreux types de logiciels différents pour gérer votre projet d’hébergement web, qu’il s’agisse d’une boutique de e-commerce, d’un serveur de jeux ou d’un projet d’entreprise complexe. Il existe probablement déjà de nombreux modules complémentaires prêts à l’emploi pour cette tâche.

Mais tout d’abord, vous devez commencer par ce dont vous avez besoin.

WHM/cPanel ?

 La combinaison de gestion d’hébergement la plus populaire parmi les fournisseurs d’hébergement mutualisé et de VPS, WHM (abréviation de Web Host Manager) est un outil intuitif qui simplifie la gestion des serveurs. Les comptes cPanel, les certificats SSL, les zones DNS et les noms de domaine sont gérés par WHM/cPanel. Il peut être utilisé pour gérer les comptes cPanel, les certificats SSL, les zones DNS et bien plus encore.

Qu’est-ce que le cPanel ?

cPanel est une plateforme complète de panneau de contrôle qui simplifie la gestion de votre compte d’hébergement dédié grâce à une interface graphique conviviale et à un certain nombre d’outils automatisés. Grâce au tableau de bord, vous pouvez manipuler chaque aspect du service, y compris les noms de domaine, les courriels, les options de sécurité, les fichiers/bases de données du site web et bien plus encore.

Toutefois, au cours des dernières années, les développeurs de cPanel ont apporté des modifications importantes à leur modèle de tarification, ce qui a entraîné des frais de licence beaucoup plus élevés.

WHMCS

Pour les revendeurs, WHMCS (Web Host Manager Complete Solution) est exactement ce qui est écrit sur l’étiquette. Cette plateforme d’hébergement a été développée pour automatiser entièrement toutes les tâches de facturation et d’administration pour les propriétaires de serveurs et pour approvisionner automatiquement les comptes cPanel selon les besoins.

WHMCS offre également d’autres avantages intéressants tels que la revente de domaines, des outils de support intégrés et le développement de vos propres plugins.

LiteSpeed Web Server

 Si la vitesse est importante pour votre projet Web, vous voudrez commencer avec la technologie de serveur Web la plus rapide disponible. C’est exactement ce que propose LiteSpeed Web Server. Utilisé par plus de 10 % des sites Web, LSWS est entièrement compatible avec Apache et comprend tous ses modules utiles.

LiteSpeed est un logiciel propriétaire, mais vous pouvez également trouver une version open source tout aussi performante – OpenLiteSpeed.

Modules complémentaires du panneau de contrôle

Que vous décidiez de gérer votre service d’hébergement dédié avec cPanel, Plesk ou toute autre plateforme, vous pouvez facilement améliorer ses performances avec les bons add-ons.

Le panneau de contrôle de l’hébergeur présente des avantages particuliers que tout utilisateur désire.

Softaculous

Softaculous est de loin le principal installateur de logiciels en un clic sur le marché. Softaculous comprend plus de 400 scripts différents qui peuvent être facilement configurés, quelles que soient vos connaissances techniques ou votre expertise, à partir de n’importe quel panneau de contrôle fiable. Il s’est imposé comme un élément indispensable.

Les licences à faible coût ne sont que la partie émergée de ce riche iceberg.

  • Outils de sauvegarde – Exploiter un site web sans le sauvegarder régulièrement, c’est s’exposer à des problèmes. Tout hébergeur digne de ce nom devrait inclure un outil de sauvegarde des données dans son panneau de contrôle, afin que les clients puissent facilement sauvegarder et restaurer les archives de leur site. Qu’il s’agisse d’une solution d’hébergement sur mesure ou d’une option intégrée proposée par une entreprise leader du secteur, veillez à la mettre en œuvre.

Important : comme les sauvegardes doivent être effectuées dans un lieu hors site sécurisé, l’une des choses les plus intelligentes à faire est d’utiliser des sauvegardes d’hébergement en nuage et d’utiliser l’ensemble de votre réseau de serveurs pour cette tâche.

  • Outils CDN – S’appuyer sur un CDN signifie qu’un vaste réseau de serveurs interconnectés est toujours disponible pour optimiser les performances et la disponibilité de votre site. Les solutions CDN avancées sont allées jusqu’à offrir une protection contre les attaques DDoS, des pare-feu pour applications Web (WAF) et d’autres avantages inattendus.

Les hébergeurs qui s’associent à un fournisseur de CDN intègrent souvent leurs services dans le panneau de contrôle, mais l’équipe d’assistance CDN est là pour fournir une assistance technique pratique.

Compléments de ressources supplémentaires

Les ajouts de cette catégorie concernent l’évolutivité, l’un des avantages essentiels de l’hébergement VPS et des serveurs dédiés. La possibilité d’ajouter ou de retirer des ressources système précieuses en cas de besoin est l’un des meilleurs arguments en faveur de l’acquisition d’un serveur dédié physique ou virtuel.

Voyons un peu ce que votre fournisseur d’hébergement a à offrir

  • CPU – Pensez au CPU comme étant le cerveau ou le processeur qui fait fonctionner la machine serveur. Le cœur du CPU est responsable de la réception et de l’exécution des commandes du serveur. Comme vous pouvez l’imaginer, plus la puissance de traitement est importante, plus le service est rapide.
  • RAM – Autre élément important des performances d’un serveur, la RAM est l’abréviation de Random Access Memory (mémoire vive) et c’est elle qui traite les demandes adressées au serveur par le CPU. Vous pouvez facilement ajouter beaucoup de RAM à un serveur privé virtuel, mais il y a des limites à son efficacité.

Après tout, la quantité de RAM qu’une carte mère peut gérer est limitée. De même, vous n’avez pas besoin d’une grande puissance de traitement si vous n’avez pas la mémoire nécessaire pour effectuer le traitement dont vous avez besoin ; l’équilibre entre la RAM et le CPU est très important.

  • Espace disque – Avec l’évolution de la technologie, les hébergeurs ont été en mesure d’offrir de plus en plus d’espace disque à leurs clients, et les hébergeurs modernes semblent être plus généreux en ce qui concerne les solutions SSD. Sachant que le site web moyen occupe rarement plus de 1 à 2 Go d’espace, même les serveurs de niveau inférieur vous feront bénéficier d’au moins 20 à 30 Go d’espace de démarrage. Si vous avez besoin de plus de stockage pour des sauvegardes, des tests ou des fichiers plus volumineux, le processus d’ajout d’espace disque est simple et presque abordable.

Important : de nombreuses entreprises choisissent un environnement d’hébergement avec une combinaison de disques durs et de disques SSD. Ainsi, vous pouvez accélérer les processus dynamiques essentiels tout en conservant une grande quantité d’espace pour les tâches moins gourmandes en ressources.

Compléments de sécurité

Aujourd’hui, les menaces de cybersécurité se cachent dans tous les coins et vous devez vous assurer que vous êtes protégé selon les normes les plus élevées. Lorsque vous gérez votre propre VPS ou serveur dédié, cela a une double signification. Les pirates informatiques sont de plus en plus sophistiqués dans leurs attaques, mais les développeurs de solutions de sécurité le sont aussi.

Les pare-feu et les VPN constituent l’une des premières lignes de défense contre les logiciels malveillants et autres activités malveillantes. Un pare-feu suit tout le trafic entrant et l’inspecte avant de l’autoriser à atteindre votre serveur. Cela peut également être appliqué au niveau de l’application avec un WAF (Web Application Firewall). En revanche, un VPN (réseau privé virtuel) crypte et masque la connexion pendant la navigation, ce qui réduit les risques d’intrusion de pirates.

Important : de nombreux utilisateurs confondent un VPN avec un VPS. Pour plus d’informations sur la différence entre les deux, veuillez consulter notre guide sur le blog.

Protection contre les attaques par déni de service distribué – Les attaques par déni de service distribué font en sorte que les serveurs soient submergés par un « faux » trafic dans le but de les mettre hors service. Les attaques par déni de service distribué sont très persistantes et peuvent durer des jours ou des semaines, c’est pourquoi vous devez prendre des mesures à l’avance.

Pour prévenir les DDoS, des modules complémentaires de sécurité, des outils CDN et des plans de services d’hébergement en nuage peuvent aider.

  • Certificats SSL – Cacher le trafic de votre site web derrière une connexion HTTPS sécurisée est aujourd’hui une évidence. Les certificats SSL cryptent votre connexion en ligne afin de la protéger des intrusions extérieures. De plus, de nombreux éléments indiquent que les certificats de sécurité ont un impact positif sur le classement des moteurs de recherche.
  • Outils anti-spam – Partout où le courrier électronique est concerné, le spam suit. Le spam, qui est l’une des formes les plus courantes de logiciels malveillants, peut être à l’origine de toutes sortes de problèmes, depuis des désagréments mineurs jusqu’à l’interdiction d’accès à une adresse IP et l’inscription sur une liste noire. Cherchez toujours un fournisseur de serveurs qui offre une solution personnalisée contre le spam ou qui travaille avec des sociétés de sécurité qui traitent les messages abusifs.

Compléments d’application

Lorsqu’il s’agit d’applications de création de sites web, le marché est inondé de solutions différentes. Certains sont génériques (WordPress, Joomla), d’autres sont spécialisés dans une niche particulière comme le e-commerce (Magento, OpenCart) ou les médias sociaux (Elgg, Dolphin).

Mais ce qui sépare les meilleurs des autres, c’est une architecture évolutive qui vous permet d’enrichir votre CMS avec une variété d’applications complémentaires. En voici quelques-unes.

Plugins CMS

 Chaque fois que vous avez besoin de rendre votre CMS plus fonctionnel et enrichi, vous voudrez trouver les bons plugins pour votre logiciel. Dans le monde de l’open source, la communauté est primordiale car elle contribue à améliorer l’application. WordPress est un vainqueur incontesté à cet égard car il compte des millions de fans dans le monde entier et propose plus de 50 000 plugins gratuits et premium.

Important : Quel que soit le CMS que vous choisissez, n’oubliez pas de mettre à jour votre noyau et vos plugins en temps voulu lorsque de nouvelles versions sont disponibles. Pour plus de conseils sur la sécurisation de votre serveur, consultez notre article de blog sur la façon de sécuriser correctement votre VPS.

Thème CMS

 Un thème (ou modèle comme on l’appelle dans certaines applications) s’occupe de l’aspect visuel de votre site web. Un beau design et une navigation fluide sont des facteurs clés pour attirer davantage de trafic. Le choix d’un thème est donc important dès le départ.

Heureusement, les solutions CMS les plus répandues s’accompagnent de toute une série de modèles magnifiques, dont certains peuvent être personnalisés. Choisissez le thème qui convient le mieux aux objectifs de votre site et voyez ce que vous pouvez modifier pour l’améliorer encore.

Compléments pour les administrateurs et les gestionnaires

Tous les clients d’hébergement VPS et d’hébergement dédié ne profitent pas de nos services entièrement gérés et peuvent avoir besoin d’une aide supplémentaire à l’avenir. Dans un tel cas, un bon fournisseur est toujours prêt à vous aider.

Voici quelques services de gestion et d’administration utiles pour vous aider à démarrer.

  • Services de surveillance – Les plans d’hébergement autogérés n’offrent souvent rien de plus que des machines  » bare metal « , qui doivent être entièrement configurées et développées. Dans ces cas, la première chose à considérer est ce que vous allez utiliser pour surveiller vos serveurs. Il y a beaucoup de choses à surveiller, notamment la santé du serveur, la consommation des ressources du système, le trafic web et l’analyse des visiteurs.

Les outils à considérer ici sont Nagios, Zabbix, OpenNMS, etc.

  • Assistance professionnelle – Parfois, même les développeurs et les administrateurs de serveurs rencontrent des problèmes. L’implication de l’équipe d’assistance de votre hôte vous donnera une autre perspective sur les choses que vous avez peut-être manquées. Vous connaissez le dicton, deux cerveaux valent mieux qu’un.
  • Administrateur dédié – Si votre client ne dispose pas de son propre administrateur de serveur, vous pouvez voir si votre hôte peut en fournir un. Ce qui le différencie d’un service d’assistance standard, c’est qu’ici vous aurez une personne de contact dédiée à votre compte. Vous saurez toujours à qui vous adresser et ils connaîtront toujours les détails de votre compte et de votre projet web. C’est très utile si vous n’avez besoin que d’une assistance occasionnelle au lieu d’engager un technicien.

Conclusion

Ce que nous avons décrit ici n’est que quelques-uns des modules complémentaires que vous pouvez configurer pour votre serveur dédié physique ou virtuel. N’oubliez pas qu’être préparé à l’avance est la moitié de la bataille. Décidez à l’avance de l’ampleur de votre projet, voyez quelles parties n’ont pas encore été couvertes et trouvez le bon plug-in pour le travail.

Questions fréquemment posées

Puis-je installer quelque chose sur mon VPS ?

L’avantage d’avoir un contrôle total sur la personnalisation du serveur se retrouve souvent dans les offres d’hébergement VPS autogéré. Le propriétaire obtient un accès complet à la racine et peut installer n’importe quel logiciel en fonction de ses besoins. Certains fournisseurs autorisent l’accès root même sur les VPS gérés, mais en raison de la nature du service, le pouvoir doit être limité dans une certaine mesure pour éviter les complications liées à l’utilisateur.

 Quels sont les plugins de serveur pour Minecraft ?

Comme tout autre type de module complémentaire, les plugins Minecraft visent à améliorer l’expérience de ceux qui jouent au populaire jeu de survie multijoueur. Les plugins sont intégrés côté serveur, ce qui signifie que le lecteur ne doit pas passer par des étapes supplémentaires pour les utiliser.

 Qu’est-ce qui fait un bon plugin de serveur ?

 En fonction du projet du client, différents types de modules complémentaires peuvent s’avérer utiles. Néanmoins, vous aurez probablement besoin de quelques outils clés. Un panneau de contrôle fiable, des outils de surveillance, un pare-feu et une solution de sauvegarde constituent le strict minimum. À partir de là, intégrez tous les plugins qui peuvent améliorer vos performances ou renforcer votre sécurité à long terme.

Written by Mathias G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VPS ou un serveur dédié

Comment redémarrer un VPS ou un serveur dédié ?

serveur vps

Les serveurs VPS ont-ils un bon temps de disponibilité ?