WordPress headless opusdomus et CMS : guide complet

WordPress headless opusdomus
5/5 - (6 votes)

Pour les développeurs de contenu comme pour les programmeurs, suivre l’évolution de l’Internet des objets, qui ne cesse de s’étendre, peut s’avérer un véritable casse-tête. Le reconditionnement du contenu d’une implémentation WordPress traditionnelle pour un nombre croissant de points de terminaison côté client peut mettre vos ressources à rude épreuve.

C’est là qu’intervient le concept des systèmes de gestion de contenu « headless ». L’approche CMS headless offre plus de flexibilité au niveau de la gestion du contenu tout en permettant aux développeurs d’accéder aux outils frontaux qu’ils préfèrent utiliser. Elle permet également d’utiliser le même volume de contenu pour de nombreux résultats différents.

Besoin d’un guide complet sur le WordPress headless opusdomus ? Dans cet article, nous verrons comment un site web WordPress peut fonctionner comme une solution headless CMS et quels sont les avantages de cette approche.

Qu’est-ce qu’un CMS headless?

CMS headless
CMS headless

Un système de gestion de contenu headless n’est pas nécessairement un concept nouveau. Avant l’interface d’administration élégante et accessible que nous connaissons et aimons dans WordPress, il y avait des bases de données de contenu avec des systèmes de livraison frontaux moins attrayants. Des codes ou des requêtes étaient utilisés pour transmettre le contenu à l’utilisateur.

De même, une approche headless devient très utile dans notre monde multi-appareils. Une gestion de contenu headless signifie que le système n’existe que pour la saisie, l’édition, le confinement et le tri du contenu en arrière-plan. Un système headless doit être très accessible, mais son rôle n’est pas de se préoccuper de l’impact visuel du frontend.

Alors, comment le contenu d’un système headless se retrouve-t-il dans le monde ? Le contenu de WordPress dans la base de données est accessible par le biais d’appels API RESTful. Cela signifie qu’il peut être visualisé partout où il est appelé, sans modèles ni plugins. Cela peut être utilisé pour créer un site web traditionnel basé sur un navigateur, ou presque n’importe quoi d’autre dans l’IdO.

Lire aussi : Hébergement spécialisé WordPress : comment choisir ?

Qu’est-ce qu’un CMS WordPress headless opusdomus ?

CMS WordPress headless opusdomus

WordPress est parfois considéré comme un CMS « monolithique ». Cela signifie que, bien qu’il dispose d’un back-end robuste pour la création et l’organisation du contenu, il est toujours construit de manière à se préoccuper de l’affichage du front-end. WordPress intègre également des fonctionnalités d’affichage dans les thèmes et les plugins, de sorte que les deux parties sont liées.

Vous pouvez cependant tirer parti de l’excellente fonctionnalité de gestion de contenu de WordPress et la décapiter efficacement, vous laissant avec un CMS headless rapide et léger. En utilisant l’API REST de WordPress, vous pouvez étendre la gestion de contenu que vous avez créée dans WordPress au-delà de votre thème.

Dans ce scénario, vous seriez toujours en mesure d’utiliser toutes les fonctionnalités de la plateforme, mais celle-ci deviendrait un système réactif. Le contenu attendrait d’être sollicité et réagirait en conséquence. Cela contraste fortement avec la manière actuelle, plus proactive, dont WordPress pousse ou fournit du contenu à des sites principalement basés sur un navigateur.

Lire aussi : Qu’est-ce qu’un CMS headless open source ?

CMS découplé ou headless

Mais qu’en est-il si vous aimez votre thème et son apparence en ligne ? Si vous voulez avoir le beurre et l’argent du beurre, il existe une solution. Vous pouvez créer un CMS « découplé » en utilisant WordPress.

Le système WordPress standard associe les parties frontale et dorsale. Ils coordonnent les appels de lecture et d’écriture afin de présenter votre site aux utilisateurs finaux. Cependant, le découplage des deux extrémités vous permet d’obtenir le meilleur des deux mondes.

Lorsque vous découplez votre CMS, vous vous retrouvez avec une sorte de chimère. Non seulement votre base de données de contenu pourra présenter un affichage plus traditionnel au niveau du front-end, mais vous pourrez également utiliser des appels API à partir d’une plus grande variété d’appareils pour accéder à votre contenu. Dans une configuration headless uniquement, vous perdez cette option d’affichage frontale traditionnelle, basée sur des thèmes.

Il existe des plugins permettant de découpler le front-end et le back-end de WordPress, mais il est important de se préparer à ce que cela implique. Le découplage peut signifier que vous devez avoir une approche plus pratique de la maintenance du site, de la sécurité et de l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). En outre, vous perdrez la prévisualisation en direct à laquelle vous êtes habitué avec une structure WordPress couplée.

Lire aussi : Comparaison entre WordPress, Joomla, Drupal et Magento.

Comment utiliser un CMS headless ?

Maintenant que vous avez une meilleure compréhension des mécanismes et de l’architecture d’un headless CMS, et de ce à quoi il pourrait ressembler dans le cœur de WordPress, parlons de ce que vous pouvez obtenir en adoptant cette approche.

Que pouvez-vous faire avec WordPress headless ?

La meilleure chose que vous puissiez faire avec un CMS headless est peut-être de protéger votre contenu WordPress pour l’avenir. Tant que le point de terminaison de l’API existe encore, le contenu peut être appelé. Un CMS headless signifie que vous créez un système centré sur le développeur et sur l’API, plutôt que de vous concentrer sur la façon dont l’administration du backend alimentera le design du frontend.

Par conséquent, le passage au headless vous offre une plus grande flexibilité dans la migration du contenu si vous en avez besoin, puisque vous ne serez pas aussi étroitement lié aux thèmes et aux plugins. D’un point de vue marketing, vous êtes également en mesure de créer des parcours clients personnalisés, sans avoir à remplir un ticket à chaque fois que vous souhaitez ajouter ou modifier du contenu.

C’est une excellente option pour les développeurs qui souhaitent diffuser du contenu sur les plateformes Android et iOS à partir du même back-end. Un autre cas d’utilisation d’une structure headless concerne les sites web ou les applications qui utilisent des frameworks JavaScript comme AngularJS, VueJS ou React.

Les avantages de WordPress headless opusdomus 

À ce stade, nous avons déjà mentionné quelques-uns des avantages d’une architecture WordPress headless opusdomus pour la gestion de votre contenu. Cependant, il existe de nombreux autres avantages :

  • Un plus grand contrôle : Lorsque vous découplez WordPress, vous bénéficiez d’un contrôle presque illimité du point de vue du développement. Les développeurs frontaux peuvent faire preuve de créativité avec des utilisations dynamiques de JavaScript et offrir une expérience « hors modèle ». 
  • Évolutivité accrue : Lorsque vous développez avec un système headless, vous pouvez le faire évoluer très rapidement. Votre contenu peut continuer à s’étoffer et, puisque vous êtes désormais une boutique API-first, vous pouvez répondre aux nouveaux besoins des utilisateurs en un clin d’œil.
  • Sécurité renforcée : Les approches découplées et headless minimisent les risques pour votre contenu. Étant donné que votre contenu est séparé de votre application frontale, il n’est pas aussi exposé aux problèmes liés aux applications tierces.
  • Conception légère : Lorsque vous passez au headless, vous perdez beaucoup de poids. Puisque votre système ne comprend plus qu’une base de données de contenu et des appels d’API, votre diffusion de contenu peut être réactive, élégante et rapide.

Lorsque vous considérez les nombreux avantages du découplage de votre structure WordPress, il se peut que ce soit exactement ce dont vous avez besoin. C’est particulièrement vrai si vous vous sentez à l’aise dans le développement en dehors du paquet CMS standard, et si vous voulez que votre contenu soit accessible sur tous les appareils.

Les inconvénients d’un WordPress monolithique

La plupart des installations WordPress utilisent des thèmes, qui sont une collection de fichiers modèles, pour afficher le contenu. Un fichier de modèle WordPress mélange HTML et balises de modèle PHP, et contrôle la mise en page d’une page particulière ou d’un type de page – par exemple single.php pour les articles de blog individuels ; home.php pour la page d’accueil. L’inconvénient de ce système basé sur des modèles est que le contenu n’est disponible qu’en HTML, en utilisant la structure de document définie par chaque modèle.

WordPress traditionnel rend également le contenu au visiteur du site via un rendu côté serveur, puisqu’il s’agit de PHP, ce qui peut nuire aux performances par rapport à d’autres méthodes de génération de pages, telles que la génération de sites statiques. Chaque fois qu’un visiteur se rend sur une nouvelle page, le navigateur se connecte au serveur web et récupère tout le contenu nécessaire – des processus lents qui nuisent finalement à l’expérience d’un site web.

L’API REST de WordPress, quant à elle, renvoie du JSON au lieu du HTML. L’utilisation d’une API de contenu vous offre une plus grande flexibilité quant au type de frontend que vous utilisez : du JavaScript vanille, une application mobile native, votre site Gatsby, ou tout cela à la fois.

Les problèmes potentiels d’un site WordPress headless

Avant de commencer, cependant, il convient de noter qu’il y a quelques inconvénients à faire passer WordPress à un état découplé ou headless. Si vous avez un petit site web qui propose un contenu simple, vous voudrez probablement examiner ces problèmes potentiels avant de vous lancer :

  • Pas d’éditeur WYSIWYG : Une approche WordPress headless signifie que vous perdrez votre option de prévisualisation en direct. Vous ne serez pas en mesure de tester facilement ce que l’utilisateur frontal verra.
  • Programmation avancée : si vous n’aviez pas besoin d’un programmeur frontal auparavant, vous en aurez désormais besoin. Vous aurez besoin de bibliothèques plus avancées pour tirer le meilleur parti d’un système headless.
  • Plus de maintenance : cet aspect entre vraiment en ligne de compte dans le cas d’une configuration découplée. Vous risquez de vous retrouver avec deux systèmes à maintenir, notamment en termes de mises à jour et de sécurité.
  • Accréditation plus difficile : un système headless nécessite une accréditation des utilisateurs différente de celle d’un CMS couplé. Cette tâche peut s’avérer fastidieuse, même si elle permet d’obtenir un environnement plus sûr.

Une fois que vous aurez pris en compte les besoins de votre site et les objectifs que vous souhaitez atteindre, vous pourrez décider si une approche WordPress headless opusdomus vous convient.

Conclusion : À qui s’adresse WordPress headless opusdomus ?

Il est difficile d’imaginer le monde du contenu en ligne sans WordPress. Cela ne changera probablement pas beaucoup à l’avenir. Ce qui pourrait changer, c’est la manière dont WordPress est utilisé : de manière classique ou en tant que CMS headless. Ce dernier présente de nombreux avantages, mais ne convient pas à tous les usages et à tous les utilisateurs.

La question de savoir si votre projet est adapté à un CMS headless dépend principalement de ce que vous avez l’intention de faire. Un WordPress headless opusdomus peut convenir si :

  • vous souhaitez mettre en place un design très personnalisé sur votre site web, ce qui n’est pas facile à réaliser avec les thèmes WordPress et les constructeurs de pages.
  • vous planifiez un projet de grande envergure et souhaitez présenter votre contenu sur différentes plateformes et appareils.
  • vous avez des compétences en programmation ou vous avez la capacité de travailler avec des développeurs pour élaborer votre propre solution.

WordPress headless est moins adapté lorsque :

  • vous souhaitez uniquement rendre votre contenu visible sur un site web et n’avez pas besoin d’éléments de conception particulièrement originaux.
  • vous disposez d’un petit budget et votre site web nécessite des ajustements et une maintenance fréquents.
  • vous êtes débutant, vous n’avez aucune expérience en matière de développement et de programmation et vous allez créer et gérer votre site web seul.

En conclusion, si vous souhaitez simplement gérer un site web « normal » et le remplir de contenu, il est préférable d’utiliser WordPress classique, éventuellement combiné à des constructeurs de pages pour une plus grande liberté de conception. En revanche, si vous souhaitez être présent sur différents canaux et que vous avez des compétences en programmation, vous pouvez envisager d’utiliser WordPress headless opusdomus.

FAQ : Questions fréquemment posées sur le CMS WordPress headless opusdomus

Qu’est-ce que WordPress headless ?

Headless WordPress est une version avancée du célèbre système de gestion de contenu, qui n’utilise que le backend et la base de données de WordPress. L’affichage sur le site web ne se fait donc pas directement à partir du CMS, mais par l’intermédiaire d’un frontend séparé.

Quels sont les CMS headless ?

Il existe plusieurs fournisseurs sur le marché qui se spécialisent dans les CMS headless. Parmi les plus connus, citons Directus, Strapi, Cockpit, Contentful et Storyblok. En outre, de nombreux fournisseurs de CMS classiques suivent le mouvement et dotent leurs systèmes d’une API REST. Par conséquent, WordPress peut désormais être utilisé headless.

Comment fonctionne un CMS headless ?

Dans un CMS headless, le backend et le frontend ne sont pas liés. Cela signifie que le système ne reproduit pas visuellement le contenu saisi dans le backend directement sur le site web. Au lieu de cela, le contenu de la base de données est mis à disposition via l’API REST. N’importe quel site web ou application peut alors utiliser l’interface pour récupérer et afficher le contenu saisi de manière centralisée.

Pourquoi devrais-je considérer WordPress headless ?

Headless WordPress permet une diffusion flexible du contenu sur n’importe quelle plateforme ou appareil, offrant ainsi une plus grande polyvalence et un potentiel de diffusion multicanal. En outre, son utilisation réduit les vulnérabilités spécifiques à WordPress sur les sites.

WordPress headless affecte-t-il le référencement SEO ?

Une configuration WordPress headless bien exécutée ne devrait pas avoir d’impact négatif sur le référencement. Bien que votre approche de la gestion des métadonnées SEO puisse changer légèrement, sa flexibilité peut conduire à une amélioration des performances du site web, ce qui à son tour profite aux efforts de référencement.

Mes plugins WordPress fonctionneront-ils avec Headless WordPress ?

Pas nécessairement ; certains plugins dépendant de PHP ou modifiant le frontend peuvent ne pas fonctionner correctement dans une configuration headless et doivent être soigneusement évalués pour la compatibilité avant de prendre une décision sur leur fonctionnement ou non. Il est essentiel que chaque plugin soit testé individuellement avant d’aller de l’avant.

Quelle technologie puis-je utiliser avec Headless WordPress pour mon frontend ?

Avec Headless WordPress, vous êtes libre d’utiliser n’importe quelle pile technologique pour votre frontend. De React et Angular à Vue.js, le choix dépend des exigences de votre projet et de l’expertise de votre équipe de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *