WordPress multisite : comment mettre en place cette stratégie ?

WordPress multisite
Noter cet article

Quelles sont les étapes pour établir un réseau multisite efficace sur WordPress. Si vous vous demandez comment mettre en place cette fonctionnalité, ne cherchez pas plus loin. Nous allons vous guider à travers un processus simple qui vous permettra de créer facilement plusieurs sites sous une seule installation WordPress. Grâce à cette approche, vous pourrez centraliser la gestion de tous vos sites web.

Qu’est-ce qu’un WordPress multisite ?

Le concept de WordPress multisite désigne une configuration qui permet de gérer plusieurs sites web à partir d’une seule installation de WordPress. Cette approche centralisée facilite la gestion des mises à jour et des plugins. Chaque site au sein du réseau possède son propre contenu et ses paramètres distincts, tout en partageant une base de code commune. Cela s’avère particulièrement avantageux pour les entreprises ou les organismes ayant plusieurs sites connexes. En simplifiant la maintenance, le WordPress multisite peut contribuer à économiser du temps et des ressources. Chaque site individuel peut être personnalisé selon les besoins, offrant ainsi une flexibilité appréciable.

Lire aussi : Hébergement WordPress : comparatifs des 5 meilleurs hébergeurs 2023

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un WordPress multisite ?

Les avantages d’utiliser un réseau WordPress multisite

Explorer les avantages d’adopter un réseau WordPress multisite ouvre des perspectives intéressantes pour les gestionnaires de sites web. Cette configuration permet la gestion de plusieurs sites à partir d’une seule installation de WordPress, simplifiant ainsi les tâches de maintenance et les mises à jour. Chaque site individuel dispose de son propre contenu et de ses réglages spécifiques, tout en partageant des éléments communs tels que les plugins et les thèmes.

L’efficacité est l’une des forces majeures de cette approche. En effectuant des mises à jour et des ajouts de plugins depuis un point central, le temps et les efforts nécessaires sont réduits. De plus, le WordPress multisite offre une cohérence visuelle et structurelle entre les différents sites du réseau. Cela peut renforcer la crédibilité de la marque et améliorer l’expérience des utilisateurs qui naviguent entre les sites.

Une autre valeur ajoutée réside dans la flexibilité. Chaque site a la possibilité d’être personnalisé indépendamment, répondant ainsi aux besoins spécifiques tout en partageant des ressources communes. Cela est particulièrement utile pour les entreprises avec plusieurs marques ou filiales.

Lire aussi : Comment supprimer un site WordPress ?

Les inconvénients d’utiliser un réseau WordPress multisite

Décortiquer les inconvénients liés à l’adoption d’un réseau WordPress multisite met en lumière certaines considérations essentielles. Tout d’abord, cette configuration peut entraîner une complexité accrue en termes de gestion. Les paramètres spécifiques à chaque site doivent être minutieusement gérés pour éviter tout conflit ou incohérence. De plus, la dépendance envers un réseau unique pourrait potentiellement exposer tous les sites à des problèmes si des erreurs surviennent.

Un autre point à considérer est la limitation de personnalisation. Bien que chaque site ait une certaine marge de personnalisation, des fonctionnalités plus spécifiques pourraient nécessiter des ajustements complexes qui ne sont pas possibles à l’échelle individuelle. En outre, l’impact de l’hébergement centralisé peut poser des problèmes de performance. Si l’un des sites du réseau consomme des ressources excessives, cela pourrait affecter l’ensemble du réseau et entraîner des temps de chargement plus longs pour tous les sites.

Quels sont les prérequis pour installer un réseau WordPress multisite ?

Après avoir pesé les atouts et les écueils techniques, vous devriez avoir déterminé si le multisite constitue la solution adéquate. Si vous optez pour cette voie, certaines exigences techniques devront être comblées.

L’une des premières étapes consiste à vous munir d’un fournisseur d’hébergement capable de gérer plusieurs domaines sous un unique plan. Pour les sites à faible trafic, l’hébergement partagé pourrait convenir, cependant, en raison de la structure du réseau multisite WordPress, l’usage d’un VPS ou de serveurs dédiés est préconisé. Vous devrez aussi avoir des notions de base concernant l’installation de WordPress. Si vous avez déjà mis en place WordPress, vous bénéficiez de certains avantages, mais une sauvegarde s’impose. En outre, tous les plugins doivent être désactivés.

Comment mettre en place une installation WordPress multisite ?

Les premières exigences

Avant de vous lancer dans la création d’un réseau multisite sur WordPress, il est essentiel de comprendre quelques points de départ. Tout d’abord, vous devez impérativement être l’administrateur d’une installation WordPress. Cela paraît évident, mais il est bon de le rappeler.

Avant de plonger les mains dans le cambouis, assurez-vous d’avoir à disposition les outils adéquats :

  • Un éditeur de code pour effectuer des modifications sur certains fichiers WordPress. Des options renommées comme Brackets ou Sublime Text sont recommandées.
  • Un client FTP (File Transfer Protocol), qui facilite la communication avec votre serveur. Des noms tels que Filezilla, Cyberduck ou Transmit sont à considérer.
  • Un hébergeur web compatible avec les fonctionnalités du multisite et, tout aussi crucial, offrant des performances solides. La stabilité de votre réseau ne peut pas être compromise. Si vous envisagez un réseau avec de nombreux sites à fort trafic, un hébergement dédié sera vivement conseillé.

Mais ce n’est pas tout. Si vous débutez à partir de zéro, vous devrez installer WordPress. Si vous comptez intégrer un site déjà en ligne et opérationnel, n’oubliez pas d’effectuer une sauvegarde complète de vos fichiers et de votre base de données.

Enfin, le Codex WordPress préconise également de désactiver vos extensions.

Voici donc les ingrédients essentiels. À présent, enfilez votre tablier, car vous allez entrer dans le vif du sujet. Les choses sérieuses vont commencer.

Paramétrer le fichier wp-config.php

Pour commencer, prenez votre éditeur de code préféré et ouvrez le fichier wp-config.php. Situé dans le répertoire principal de votre site, accédez-y via votre client FTP. Selon l’hébergeur, ce dossier peut arborer un nom différent. Procédez en faisant un clic droit et choisissez Afficher/Editer.

Repérez le commentaire suivant : /* C’est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! Bonne publication. */. Juste en-dessous, insérez le fragment de code suivant :

/* Multisite */

define(‘WP_ALLOW_MULTISITE’, true);

Après avoir enregistré le fichier, actualisez votre navigateur. Retournez au tableau de bord et survolez le menu Outils. Vous devriez maintenant voir apparaître un lien inédit nommé Création du réseau.

Passons à l’étape suivante : l’installation du réseau. Maintenant, une question : préférez-vous les sous-domaines ou les sous-dossiers ? Cliquez sur le lien Création du Réseau mentionné précédemment.

À ce stade, il vous suffit de définir un titre pour votre réseau et de vérifier que votre adresse e-mail est correcte. Une fois que tout est en ordre, cliquez sur Installer.

Avant de progresser, prenons un moment pour aborder un aspect fondamental. Accordez une attention particulière aux informations qui vont suivre. Selon la configuration que vous avez, il se peut que vous soyez confronté à un choix entre les sous-domaines et les sous-répertoires au moment de l’installation. Cette considération est pertinente si vous entreprenez l’installation de WordPress depuis le commencement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *