in

Est-il difficile de gérer un VPS ?

gérer un VPS

Il existe des centaines d’articles et de guides sur les VPS qui décrivent les caractéristiques et les avantages de ce type de service. Un contrôle personnalisé, des performances améliorées, l’extensibilité des ressources et une sécurité renforcée ne sont que quelques-uns des avantages que vous pouvez attendre de ce type de service d’hébergement web.

Cependant, une chose empêche toujours les utilisateurs novices de se lancer dans un serveur VPS : sa gestion. Aujourd’hui, nous allons examiner de plus près la difficulté de gérer un serveur privé virtuel et comment vous pouvez simplifier encore plus son fonctionnement.

Pourquoi voudriez-vous gérer vous-même un VPS ?

Par le passé, la gestion d’un serveur était un travail qui ne pouvait être effectué que par une personne ayant des connaissances techniques. Souvent, il ne pouvait être réalisé que par une personne familiarisée avec cette technologie, ou bien il fallait engager un tel technicien, ce qui était coûteux. Heureusement, le secteur de l’hébergement web a rapidement reconnu cet obstacle et a commencé à développer des outils et des plateformes qui facilitent la gestion d’un VPS.

C’était une bonne nouvelle pour les propriétaires de sites. En effet, il existait déjà de nombreux cas d’utilisation utiles pour les serveurs virtuels.

  • Hébergement de solutions personnalisées – Si la majorité des utilisateurs apprécient la facilité d’utilisation des outils CMS standard, les entreprises (en particulier les grandes sociétés) ont souvent besoin d’une solution personnalisée pour leur site web. Dans ces cas, un VPS peut facilement fournir un contrôle absolu sur l’environnement du serveur.
  • Gérer une boutique en ligne rentable – Un plan VPS fiable vous fournira non seulement suffisamment de ressources de serveur pour héberger un site de commerce électronique, mais vous permettra également d’augmenter vos ressources au fur et à mesure de votre croissance. Du point de vue du client, cela se traduit par des sites web plus rapides et une expérience de navigation plus fluide.
  • Configuration du serveur de jeu – Le jeu en ligne est à son apogée et de nombreuses communautés de jeu hébergent des serveurs privés pour une expérience plus unique, qu’il s’agisse de Minecraft, CS:GO ou de tout autre jeu populaire, les serveurs virtuels fournissent toutes les conditions préalables à une connexion rapide et ininterrompue. Toutes les conditions préalables à une connexion rapide et ininterrompue sont réunies. Les offres de VPS en nuage sont souvent préférées pour la même raison.
  • Gestion des communications par email – Le courrier électronique reste une forme de communication importante pour de nombreuses entreprises, et sécuriser un serveur entier pour vos besoins en courrier électronique est tout à fait possible avec un plan VPS. En outre, une connexion sécurisée associée à des outils et des filtres anti-spam garantira un fonctionnement optimal.
  • Stockage des sauvegardes – La sauvegarde de votre site web est un élément absolument essentiel de votre stratégie de sécurité. C’est pourquoi de nombreuses entreprises mettent en place des serveurs pour les sauvegardes. De cette façon, les archives sont stockées dans un endroit sécurisé différent de celui où se trouve le site réel.

Important : les serveurs d’applications, les services VoIP, les plateformes VPN et les sites web multimédias sont d’autres utilisations courantes des VPS.

Comment gérer un serveur VPS ?

Un VPS (ou Virtual Private Server) est en fait un serveur physique divisé en plusieurs instances virtuelles. Chaque compte se trouve dans son propre environnement indépendant et utilise ses propres ressources système dédiées. Cela signifie que vous gérez votre propre machine et que vous êtes entièrement responsable de son bon fonctionnement et de sa sécurité.

Pour ce faire, nous devons couvrir un certain nombre d’aspects clés

  • Choisir le bon panneau de contrôle – Le panneau de contrôle est l’interface utilisateur graphique (GUI) chargée de visualiser votre environnement de manière organisée et complète.

CPanel est actuellement la solution de panneau de contrôle la plus populaire. Il offre un environnement très convivial et un ensemble de fonctionnalités très complet. Le seul problème important réside dans l’augmentation des droits de licence, qui peut grever votre budget.

  • Choix du système d’exploitation – Le système d’exploitation du serveur est l’un des facteurs décisifs pour votre site web. Si vous connaissez la technologie que vous voulez utiliser, assurez-vous de savoir si Linux ou Windows vous convient. En particulier pour les serveurs Linux, la distribution spécifique est également importante, car la différence entre CentOS, Debian et Ubuntu peut signifier beaucoup pour les développeurs.
  • Gestion du DNS du domaine – La gestion de votre nom de domaine est également une partie importante de l’administration du serveur. Si vous avez l’intention d’héberger votre domaine en même temps que votre site web, assurez-vous que votre serveur privé virtuel offre toutes les conditions préalables nécessaires. L’accès à la zone DNS du domaine et aux différents enregistrements (A, MX, CNAME, etc.) est essentiel pour tout propriétaire de site sérieux.
  • Installer les applications logicielles essentielles – Une fois la configuration initiale du serveur terminée, toutes les améliorations peuvent être appliquées via des logiciels complémentaires. Une gamme d’applications est disponible pour la création de sites web, la surveillance, la sécurité et les fonctions de commerce électronique. Avec un plan VPS géré, notre équipe d’assistance à l’hébergement se chargera des installations de logiciels les plus critiques.
  • Mises à jour régulières – Les mises à jour du matériel et des logiciels sont tout aussi importantes que la mise en place de votre architecture d’hébergement web. Ils aident à corriger les failles de sécurité et à ajouter de nouvelles fonctionnalités à votre solution logicielle. Veillez à créer un plan de mise à jour et à maintenir toutes vos applications et modules complémentaires à jour et en version stable.

Comment entretenez-vous vos serveurs VPS ?

La mise en place d’un serveur virtuel est la première étape importante de l’hébergement, mais ce n’est que le début d’un processus continu visant à garantir que tout se passe bien. Vous devrez créer une stratégie détaillée de maintenance du serveur et définir la fréquence de chaque tâche. Certaines tâches doivent être suivies sur une base hebdomadaire, tandis que d’autres peuvent être effectuées sur une base mensuelle, voire annuelle.

Évidemment, un plan de maintenance de serveur varie en fonction du projet et de ses besoins, mais il comprend généralement au moins les éléments suivants

  • Audits de sécurité
  • Sauvegardes de données
  • Installation/suppression et mise à jour des logiciels
  • Suivi des services
  • Remplacement de composants matériels
  • Paramètres anti-spam et anti-malware

Important : pour plus d’informations sur ce sujet, veuillez consulter notre guide approfondi pour une gestion plus intelligente des serveurs.

Ai-je besoin d’un panneau de contrôle pour gérer mon VPS ou mon serveur dédié ?

Lorsqu’il s’agit de faire fonctionner le serveur, vous pouvez choisir l’une des deux approches suivantes : soit à partir du panneau de contrôle de l’interface graphique, soit en utilisant des commandes à partir du terminal.

Pour les utilisateurs novices ou inexpérimentés, disposer d’une interface graphique complète pour gérer le serveur est un véritable soulagement. Vous aurez l’impression d’utiliser votre propre ordinateur, et vous pourrez le faire fonctionner confortablement sur le système d’exploitation de votre choix.

En ce qui concerne l’hébergement web et la gestion des serveurs en particulier, vous pouvez envisager l’une des plateformes populaires suivantes

  • cPanel – Leader du marché des outils de panneau de contrôle, cPanel est doté de nombreuses fonctionnalités qui permettent aux utilisateurs de travailler facilement avec leurs noms de domaine, leurs fichiers, leurs bases de données, leurs comptes de messagerie, etc. Il est également facile à intégrer avec des centaines de modules et de modules complémentaires différents. L’inconvénient est l’augmentation du coût des licences.
  • Plesk – préféré par les utilisateurs de serveurs Windows en raison de sa bonne intégration avec le système d’exploitation Microsoft. Il fonctionne également bien avec les services tiers et est hautement personnalisable. Plesk nécessite une certaine courbe d’apprentissage, mais une fois que vous le maîtrisez, il peut optimiser et automatiser considérablement le fonctionnement des serveurs virtuels et dédiés.

Important : La plupart des services VPS gérés sont fournis avec un panneau de contrôle préinstallé, mais pas les plans autogérés. Si vous optez pour cette dernière solution, vous devez prendre en compte le coût supplémentaire des licences des panneaux de contrôle cPanel et Plesk.

Bien entendu, il est tout à fait possible de gérer votre serveur sans panneau de contrôle. Cette option est souvent privilégiée par les développeurs expérimentés, les administrateurs de serveurs et les entreprises disposant d’une équipe technique dédiée.

Comment puis-je me connecter à mon VPS via SSH ?

Si vous choisissez l’approche « sans panneau de contrôle« , vous aurez besoin d’une alternative à l’interface graphique commune. Cette alternative est souvent le Secure Shell (SSH), un protocole réseau qui permet aux administrateurs de serveurs d’accéder et de manipuler les serveurs web en toute sécurité. Il vous permet de vous connecter à distance à une machine et d’exécuter des commandes à des fins diverses.

Mais comment s’y prendre exactement ?

Se connecter à votre VPS via SSH est en fait beaucoup plus facile que vous ne le pensez. Tout ce que vous devez faire, c’est une seule chose.

  • Connectez-vous à votre panneau de contrôle et allez dans « Gérer l’accès SSH ».
  • Vérifiez si l’option est désactivée et, le cas échéant, activez-la.
  • Créez un compte FTP et récupérez-le dans la section correspondante.
  • Téléchargez et activez un client SSH tel que PuTTY.
  • Connectez votre FTP et PuTTY et commencez à travailler.

Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire pour ce processus, vous pouvez contacter votre support d’hébergement pour voir s’il peut vous aider.

Choisir le bon type de VPS

Pour trouver le meilleur type de VPS, vous devrez inévitablement choisir entre un contrat d’hébergement géré ou non géré. Cela fait une grande différence dans les tâches de gestion et les responsabilités de votre serveur.

Avec un plan VPS géré, votre fournisseur vous décharge d’une grande partie de la charge technique – la configuration du système d’exploitation, l’installation et la mise à jour des logiciels, le renforcement de la sécurité, la surveillance, etc. sont tous pris en charge par des professionnels de l’hébergement qualifiés. Cela vous permet de vous concentrer sur le développement de votre entreprise sans avoir à vous soucier des aspects techniques.

Les plans d’hébergement VPS autogérés, quant à eux, offrent un contrôle total au propriétaire du serveur. Le fournisseur d’hébergement est responsable de la fourniture de la machine bare metal et apporte son aide lors du processus de configuration initiale. Le client obtient alors un accès complet à la racine et est libre de personnaliser le serveur virtuel comme il le souhaite.

Cependant, même avec ces différences évidentes, trouver le bon hébergeur VPS devrait toujours inclure certains aspects communs.

  • Ensemble de fonctionnalités – Si vous optez pour un serveur virtuel autogéré, vous ne devez pas vous attendre à un grand nombre de fonctionnalités ou d’avantages (voire aucun). Bien sûr, il est possible d’ajouter divers outils et modules complémentaires, mais cela entraînera des coûts supplémentaires et devra être installé manuellement.
  • Sécurité – Tout d’abord, vous devez évaluer votre propre savoir-faire technique et décider si vous avez suffisamment de temps pour une administration plus pratique du serveur. Si vous avez suffisamment d’expérience, il n’y a pas de limite au niveau de sécurité que vous pouvez atteindre. Si ce n’est pas le cas, il est préférable de laisser faire les professionnels et de l’améliorer manuellement et progressivement.
  • Facilité d’utilisation – Grâce à la configuration automatique et à l’assistance à l’hébergement, les services VPS gérés permettent aux utilisateurs de rendre leurs serveurs immédiatement opérationnels. Aucune installation complexe n’est requise et un panneau de contrôle convivial est déjà mis en place. Avec un VPS non géré, cela peut prendre un peu plus de temps pour le faire fonctionner, surtout si vous débutez.
  • Prix – Vous constaterez que les plans autogérés sont souvent plus raisonnables que les plans gérés, bien que cela varie d’un fournisseur à l’autre. Ce n’est pas surprenant, étant donné les tonnes de fonctionnalités et d’assistance supplémentaires qui accompagnent cette dernière.

Important : des éléments tels que la réputation de l’entreprise ou de la marque ne peuvent pas non plus être négligés, mais vous devez effectuer vos recherches plus soigneusement afin d’éviter les préjugés et les avis affiliés qui sont diffusés sur divers sites web.

Conclusion

Devenir compétent en matière de gestion de serveurs demande un certain temps et une stratégie minutieuse. Du choix du bon plan à la configuration des détails et à l’élaboration d’une stratégie de maintenance, il y a un certain nombre d’étapes importantes à franchir. Faire confiance à un fournisseur d’hébergement fiable est essentiel dans tous les cas, mais surtout lorsqu’il s’agit de plans d’hébergement VPS géré.

Questions fréquemment posées

Q : Combien de trafic un VPS peut-il gérer ?

 En fonction des ressources de votre serveur, un VPS peut gérer toutes sortes de trafic. Même un serveur privé virtuel de bas niveau peut facilement accueillir entre 30 000 et 50 000 visiteurs par mois, et ce nombre augmente lorsque vous ajoutez de la RAM et des cœurs de processeur. Même si votre fournisseur d’hébergement propose une bande passante non mesurée, vérifiez s’il existe des limitations pertinentes dont il faut être conscient.

 Qui devrait envisager l’hébergement VPS non géré ?

 De nombreuses entreprises et projets en ligne peuvent bénéficier de la liberté d’un plan VPS autogéré. Les grandes entreprises choisissent presque toujours un tel service, car elles préfèrent avant tout une approche pratique. Les développeurs expérimentés et les agences web préfèrent également avoir un accès à la racine et personnaliser leurs projets en fonction des préférences du client.

Un VPS géré est-il sécurisé ?

En général, vous pouvez vous attendre à ce qu’un plan VPS géré ait un niveau de sécurité élevé. Votre fournisseur se chargera des tâches importantes telles que l’installation et la mise à jour des logiciels de sécurité et la sauvegarde de vos données. Bien sûr, pour cela, vous devrez faire vos recherches et choisir un fournisseur adéquat dont vous êtes sûr qu’il peut faire le travail.

Written by Mathias G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

serveur vps

Les serveurs VPS ont-ils un bon temps de disponibilité ?

serveur vps

Comment configurer un pare-feu VPS ?